dimanche 29 juillet 2007

Empanada de Atun - ma recette de famille

Lorsque j'étais enfant j'allais chez mes grands parents 2 à 3 fois dans l'année. L'été, j'y passais immanquablement un mois entier : en Août, au village pour la San Bartolome (le patron du village) et les fêtes , ou bien en Juillet, au bord de la mer dans un appartement de location avec mes grands parents et une ribambelle de cousins et de cousines qui défilaient pour profiter des joies de la plage. Nous faisions le voyage en train, un long voyage puisque nous prenions le train couchette à 20h30 à Colmar en Alsace ; nous arrivions le lendemain matin vers 8h à Port Bou, passions la frontière, tentions de faire un brin de toilette, faisions un tour dans le port, mangions une ensaimada en guise de petit déjeuner puis retournions à la gare prendre le Talgo de 10h20. Jusque Barcelone, il n'y a quasiment que des touristes, on entend parler toutes les langues dans le train. Petit à petit entre Barcelone et Valencia, le train se vide des touristes avec leurs énormes sacs à dos et sont remplacés par des Espagnols, plus bruyants, avec pleins de petits sacs. C'est le foin à chaque arrêt pour descendre l'ensemble des bagages... j'ai vraiment du mal à comprendre cette manie. Mes parents et moi voyageons léger, et essayons de tout regrouper dans deux ou trois bagages maximum... Je ne vois pas comment on peut gérer 10petits sacs par personne ... Bref, petit à petit le train se vide. Après Alicante, il n'y a plus grand monde. Comme toujours j'entends une personne peu habituée aux voyages en train se plaindre "vous imaginez je suis montée à Barcelone à 12h ... ça fait 3h que je suis dans le train et il me reste une heure jusque Alicante" ... Je rigole, cette phrase je l'entends à chaque voyage. Ça fait 19h que je suis dans le train ... il nous reste encore 4h de train jusque Murcia puis le trajet jusque chez mes grands parents, 30mn de plus ! Mais j'aime bien faire le voyage, regarder la côte qui défile (le train ne quitte quasiment jamais le bord de mer et passe par des endroits magnifiques), profiter des deux films (maintenant 3) qui sont diffusés à bord (j'ai dû avoir droit à "Le nom de la rose" au moins une douzaine de fois). Arrivée à Murcia, c'est toujours la surprise : qui sera là ? mon grand père - toujours - accompagné de mon oncle et de ma tante ou d'un cousin, parfois il y a aussi mon petit cousin Francis et nous tenons difficilement dans la voiture ! Nous sommes épuisés par 24h de voyage, eux au contraire sont ravis de nous voir et ne font que papoter et nous poser des questions. Arrivés au village, nous embrassons ma grand mère et dinons avec mes grands parents avant de faire la tournée de la famille. Mamé nous propose toujours une "tortilla francesa", littéralement une omelette française (juste des œufs battus, avec un peu de sel et de poivre, par opposition à la "tortilla" qui chez moi est synonyme d' omelette aux pommes de terre). A chaque fois cela m'irrite ... je n'aime pas les omelettes (en fait ce n'est pas tellement l'omelette que je n'aime pas c'est plutôt l'odeur de l'œuf qui cuit dans la poêle qui me gène) et franchement après 24h de voyage, nous n'avons pas envie d'un énième repas sur le pouce ... Mais c'est comme ça ! C'est parti donc pour une tortilla francesa.
Mais parfois, nous faisons une exception à la règle ! Mon père affamé (et peut être aussi lassé que moi par la sempiternelle "tortilla francesa" qui nous attend) insiste pour s'arrêter chez Espinosa - un boulanger situé avenue de Floride à Murcia, à 5mn à pied de la gare du Carmen. Il y achète des empanadas et des pasteles de carne. Un vrai régal ! Les empanadas sont des petits chaussons fourrées de tomates, d'œuf et de thon. Celles d'Espinosa sont particulièrement savoureuses et après 24h de voyage nous les apprécions à leur juste valeur !
Au village, rien à faire. La plupart des boulangers ont beau proposer des empanadas, aucune n'est aussi fine que celles d'Espinosa, avec des proportions équilibrées de chaque ingrédient. J'ai dû attendre une visite chez ma cousine Vicki qui venait d'aménager avec son mari et une séance de cuisine avec sa belle mère pour découvrir une bonne recette d'empanada. En plus cette recette est "écolo" et "économique" puisqu'on ne gâche rien.

empanadasIngrédients

Pour la farce
1 boîte de tomates concassées
1 poignée de petits pois frais écossés
1 boîte de thon à l'huile (environ 100g nets)
2 œufs durs
1 oignon
sel
poivre

Pour la pâte
250g de farine
75g d'huile (environ)
75g de vin blanc sec
sel
paprika

Préparation
Dans un saladier, mélanger la farine, le sel et une grosse cuillère de paprika. Faire un puits, ajouter le vin blanc et l'huile contenue dans la boîte de thon. Pétrir en tapant le pâton contre la table. Nota : la pâte doit être très souple et ne pas coller, rajouter au besoin un peu d'huile d'olive ou d'eau pour l'assouplir. Poser dans un saladier, recouvrir d'un linge propre et laisser reposer 1 petite heure.
Pendant ce temps, faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle, ajouter un oignon coupé en dés, puis les tomates. Faire compoter lentement. Plus le coulis de tomates compotera meilleure sera la farce. 10mn avant la fin de la cuisson, ajouter les petits pois. Saler légèrement et poivrer.
Retirer du feu, ajouter les miettes de thon et les œufs durs coupés en rondelles.
Préchauffer le four à 180°.
Étaler la pâte et découper des cercles de 8 à 10 cm, les garnir de deux cuillères de farce, fermer les chaussons en demi lune en repliant les bords et en les pinçant. Déposer sur un papier sulfurisé sur une plaque de cuisson puis faire cuire au four 15 à 20mn.
Les empanadas peuvent se manger chaudes ou froides ... je les préfère froides.


contenu

4 commentaires:

Nathalie a dit…

Que buenas!!!! Empanadas... me muero por una!!
bizz

SophieKune a dit…

Coucou! Je cherche à te joindre mais pas de mail sur ton blog... Pourrais tu m'envoyer un mail à l'adresse que je te laisse?
Merci beaucoup
bises
Sophie
chainerose@gmail.com

carolina a dit…

je suis tombee par hazard sur ta recette de cuisine est j'ai ete agreablement surprise par ton recit car il a pour moi une similitude de ce que j'ai vecu etant petite dans mon enfance.
Par contre le voyage etait moins long car nous partions de clermont ferrand jusqu'a murcia et le voyage se faisait en train ou en bus puis des annees plus tard en voiture .A bientot

Anonyme a dit…

Parfait! J'en ai préparé ce soir! et ils sont succulents! Moi aussi je connais ceux de Murcia... Ma mère a de la famille là bas... Ca fait un bail que je n'y avais pas regouté! Merci donc!